Quand on débarque à Dus…

…. Petit guide de survie pour une arrivée réussie!

tour_eiffel_coloriage_0Quand on arrive en Allemagne et qu’on ne connait rien à la culture allemande, juste ses parents et grand-parents qui vous racontent leurs souvenirs de la seconde guerre mondiale (déjà entendus 1000 fois) et prennent un air faussement détaché quand vous leur apprenez votre nouvelle destination, voici quelques règles élémentaires:

– profiter des avantages de la ville qui accueille à bras ouverts vos chers têtes blondes et demander illico les allocations familiales et la carte de famille nombreuse (dès le 1er enfant!), saisir l’opportunité de l’école gratuite car c’est loin d’être le cas ailleurs en Allemagne (avant 6 ans); vos petits chéris peuvent fréquenter un kindergarden dans la langue de Goethe, la classe… Faire le tour des aires de jeu pour enfants (vous en aurez pour un an)

– ne pas s’étonner que pour l’immatriculation d’une voiture on vous demande de choisir votre plaque et avoir prévu avec enthousiasme une super combinaison (j’aurais bien aimé CAM 007 mais mon gentil mari n’a pas voulu payer puisque la plaque personnalisée a un coût)

– se réjouir de pouvoir enfin chausser sa fille qui fait du 42 et qui jusqu’ici était abonnée aux converses

– applaudir les progrès de ses enfants en Allemand, c’est connu, l’ Allemand fait la différence aux concours d’entrée des grandes écoles

Doudoune Moncler 4– négocier des doudounes Moncler et bottes Ugg avec son mari compréhensif car il va faire très très froid (3 degrés de moins qu’à Paris, en hiver cela veut dire beaucoup de neige en plus!)

– ne pas écouter la belle soeur qui vous dit que l’Allemand, c’est pas fastoche, les copines qui ont remarqué que rares étaient les Françaises qui se mettaient à l’Allemand si elles ne l’avaient pas appris à l’école, tout le monde qui prétend que les Allemands parlent Anglais (pas le ramoneur que j’ai mis à la porte de nombreuses fois, pas le facteur, pas même ma voisine), si vous voulez comprendre ne serait-ce ce que vous achetez, ou pour commander au restaurant, un conseil, étudiez au moins quelques rudiments d’Allemand, la vie quotidienne sera plus rose (je viens de comprendre au bout de 2 ans que mon sorbet préféré chez Rewe au blutorange, n’était pas du pamplemousse comme je pensais à cause de l’image trompeuse, mais de l’orange sanguine!!! je ne m’en remets pas!)

-faire des provisions de bougies et guirlandes, l’hiver il fait nuit 1/2 heure plus tôt qu’à Paris (1h30 avant Barcelone, non, non, je préfère ne pas le savoir), c’est très coutume locale pendant l’Avent, cela tombe bien

– se réjouir d’avoir une excuse pour se faire des séances d’UV, les Allemandes en font l’hiver pour supporter le froid et la grisaille

PANTALON– toujours rayon enfants: acheter un pantalon imperméable, ils pourront jouer dans le sable même trempé (surtout trempé) toute l’année (pas d’inquiétude, en été, les tas de sable ont en général des fontaines d’eau, cela remplace le bord de mer un peu loin, n’est-ce pas?); mieux, penser aux bottes spécial neige aussi (et les moufles de ski)…

– s’enthousiasmer pour les us et coutumes locales: plus de cuisine à faire le soir (ni même à midi puisque le lycée français a eu la bonne idée ouvrir enfin une cantine), hop, on sort le plateau de charcuterie, les tranches de fromage et le pain (on peut même en changer tous les jours, oubliée la baguette, de toute façon, le pain blanc, ce n’est pas la panacée), à 18h de préférence, les enfants sont ravis (ils ont gouté tôt à la sortie vers 15h30) et ensuite, on est parti pour une longue soirée cool (idem, les enfants se coucher tôt, ils sont à l’école à 8heures, soyons raisonnables); le week-end, on garde le rythme de la charcuterie et le tour est joué!

Ensuite, une fois les valises posées, il faut penser à se faire des copines.

Là encore, quelques règles s’imposent:

– quand on vous demande pour combien de temps vous êtes là, prendre un air vague et dire longtemps

– quand on insiste et vous demande ce que vous faites ici (triste sort de la femme d’expat), dites surtout que votre mari a un contrat qui lui permet de rester… indéfiniment

– si c’est pour votre travail que vous êtes venue, ne le dites pas au risque de passer pour inintéressante, vous n’aurez pas le temps pour une vie sociale « de jour »

– ayez l’air d’être à fond investie dans l’Allemand car on pensera évidemment que vous allez prendre racine ici

Tout cela parce que celles qui sont là depuis longtemps ou qui sont là pour longtemps (mari allemand par exemple) ou qui ont déjà vécu plusieurs expatriations,  ne veulent pas s’investir dans des copines qui vont tant leur manquer rapidement …

– pour illico se lier avec ses voisins leur apporter une bouteille et la boire avec eux, ne pas s’offusquer ensuite qu’ils viennent vous dire 15 fois que vous débordez de 2 cm sur l’entrée de la porte de leur garage ou que vous manquez à tous vos devoirs quant à la haie du jardin; ne pas faillir à vos devoirs élémentaires, à savoir enlever la neige TOT le matin, voire déglacer le verglas du trottoir (désolée les filles, si c’est votre premier hiver ici, je ne voudrais pas vous saper le moral inutilement, mais c’est maintenant qu’il faut vous munir de votre pelle à neige, ensuite il n’y en aura plus et vous n’aurez plus que vos mains pour déneiger!! en vente même chez Aldi en ce moment même), balayer les feuilles en automne, plusieurs fois par jour s’il le faut, et décorer votre entrée en décembre, de préférence avec des lumières

– le bon plan: avoir plein d’enfants d’âges différents

un bébé pour participer au réputé café poussette, un enfant en maternelle, un enfant au primaire de l’ISD, un enfant au lycée… et aller à toutes les réunions de parents d’élèves, sans oublier d’aller chercher les enfants à l’école, jusqu’en terminale cela va sans dire (tant pis s’ils râlent, et s’ils vont à l’école en vélo, courrez acheter un vélo, cela s’impose en Allemagne, vous pourrez aussi flâner sur le bord du Rhin le week-end et rencontrer des familles françaises qui ont eu la même idée originale)

– si vous n’avez pas d’enfants, promenez votre chien devant l’école à l’heure de la sortie

– si vous n’avez pas d’enfants, pas de chiens et qu’en plus vous habitez en dehors de la ville, il faut vous introduire dans les cercles très fermés des thés (groupes qui se réunissent régulièrement, mais attention, il faut être cooptée ET acceptée), mais c’est le must

– s’inscrire au très sélect Rosschuss club, (mais il vous faudra avoir l’air un peu intéressée par le tennis (il y a un entretien d’embauche), pour y rencontrer des Allemands sympathiques et quelques françaises encore plus sympathiques

La liste est longue mais je me réserve pour d’autres billets.

Ne vous inquiétez pas, le dépaysement n’est pas si grand, souvenez-vous les filles, vous êtes arrivées AU PETIT PARIS!!

Qu’en pensez-vous? Merci de me signer les oublis éventuels de ma liste!

 

 

Camille Madame Nature

Camille Madame Nature

7 réflexions sur “Quand on débarque à Dus…

    • Même à pieds le gilet 🙂 mes deux nains de jardin sont équipés (ikea) comme ca vélos et voitures les repèrent bien et je suis un peu rassurée. Ici la nuit donc un peu plus tôt encore qu’à Düsseldorf.

      J'aime

  1. Carte famille nombreuse?? Comment s’appelle-t-elle en allemand?
    Un fameux air de déjà vu avec cet article 😉 surtout le repas du soir auquel on s’habitue très vite et les horaires de coucher des enfants (le rêve! À 19h30 c’est silence radio ^^)
    Le pantalon de pluie est un must je suis d’accord.

    Sinon si vous avez une Alliance francaise ou un Institut fr. Vous pourrez aussi y rencontrer du monde et y trouver des livres et dvds.

    Aimé par 1 personne

  2. Personnellement à Francfort, le must pour rencontrer des gens est : être prêt à parler plusieurs langues différentes dans la même soirée… Cette ville est la plus internationale de toute l’Allemagne et on est toujours sûrs de parler au moins 3 langues à chaque événement (allemand, anglais, français), voire plus si vous en avez encore une ou deux à votre palmarès! Je ne connais pas la vie de mère expat’, mais ici en tout cas il est plutôt facile de rencontrer de nouvelles personnes si on est jeune et qu’on sort un peu, que ce soit dans les transports ou en soirée…!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s