Bis Bald Valérie!

IMG_2064Ce mois ci, Valérie rentre chez elle! Après 3 années passées à Düsseldorf, il est temps de retrouver sa maison de Savoie et de reprendre son poste.

Avec leurs trois enfants, Valérie avait suivi son mari pour des raisons professionnelles. Ils souhaitaient une expérience d’expatriation et pensaient avoir l’occasion de partir à Barcelone. Barcelone est devenue Düsseldorf:-) Comme ils avaient appris l’allemand lors de stages, petits boulots et échanges universitaires, ils se sont dit que c’était une bonne opportunité!  Leurs enfants ne parlaient pas allemand et n’avaient pas très envie de quitter ni leurs amis ni leur cadre de vie. Valérie travaillait pour une université, elle a posé un congé pour suivi de conjoint.

En ce moment, Valérie détricotte leur installation en sens inverse. Pour vous j’ai recueilli ses quelques conseils et impressions de départ!

Valérie a débuté par une mise à niveau de son allemand

Au départ, Valérie a pris des cours collectifs avec l’école rattachée à l’entreprise de son conjoint. Elle y a rencontré d’autres femmes d’expat d’horizons différents et ai restée en contact avec elles. Ensuite, Valérie a pris des cours collectifs organisés par l’Amitié des Françaises puis suivi les enseignements de la Volkshochschule de Düsseldorf pour acquérir un allemand utile au quotidien.

Le conseil de Valérie: prendre un cours intensif dès le début de l’expatriation. Cela lui semble plus efficace.

Valérie a cherché du travail

Une fois toute la famille bien installée (après une bonne année), Valérie a répondu à des petites annonces et mis des alertes sur des sites de recherche d’emploi. Avec l’aide d’un service de coaching fourni par l’entreprise de son conjoint, Valérie a fait son CV en allemand et s’est entraînée avec eux, via Skype, à passer des simulations d’entretien « à l’allemande ».

Elle a commencé par animer des ateliers scientifiques destinés aux enfants. Dans les laboratoires du groupe Bayer, elle accueillait des groupes scolaires et les initiait à la manipulation de produits, tels que la neige carbonique ou l’azote liquide. Au contact de ce jeune public, elle a acquis, sans pression, une grande aisance à l’oral en allemand. Ces derniers temps, Valérie travaillait en tant qu’ingénieure pour une entreprise de design et d’analyses de matériaux.

Le conseil de Valérie: Mûrir son projet. AVANT DE PARTIR, se définir des objectifs avec un timing pour les atteindre! Le temps passe vite et si l’on sait que l’on repart bientôt, la tentation est de ne rien faire car cela ne vaudrait plus la peine.

Valérie a apprécié Düsseldorf pour sa nature et sa culture

Ma « compagne de jogging » est venue avec quelques a priori, surtout météorologiques. Elle s’attendait à ce qu’il fasse froid et moche. Ce fût mieux que ce qu’elle avait envisagé!

A Düsseldorf, comme en Savoie, ils vivaient non loin de la nature (jogging dans le Grafenberger Wald, promenades à vélo dans la campagne alentour et au bord du Rhin), tout en ayant un meilleur et plus vaste accès à des activités culturelles qu’à Chambéry. Ils ont aussi découvert et apprécié la Ruhr et ses nombreux sites industriels réhabilités.

Le conseil de Valérie: Le Marionetten-Theater, (tout petit theatre de marionnettes plutôt pour adultes avec une ambiance très intimiste et particulière où passent des classiques allemands comme des oeuvres de Michael Ende.

Valérie & Co. ont aussi vu du pays 

Cette famille possède un camping-car! A son bord, ils ont rayonné jusque vers le grand nord. Auparavant, ils s’orientaient naturellement vers l’Europe du sud. Une fois ici, c’était l’occasion unique de découvrir la Belgique, la Hollande, la Norvège, le Danemark et l’Allemagne = des destinations auxquelles on ne pense pas en premier pour passer ses vacances quand on habite dans le sud!

Le conseil de Valérie: Kiel et la côte de la mer Baltique (au nord est de l’Allemagne). Elle a ADORÉ!

Valérie s’est rapidement aperçu que Düsseldorf n’est pas l’Allemagne

Le niveau de vie très élevé de Düsseldorf ne ressemble pas à ce qu’elle avait vécu lors de ses précédents séjours allemands: le côté parfois « M’as-tu vu? » de certains Düsseldorfois n’est pas sa tasse de thé… Je fais allusions au bling bling et aux paillettes de certains quartiers.

Valérie et ses enfants regretteront la grande sécurité de la ville

A Düsseldorf, ses trois « chérubins » étaient en sécurité. Elle les laissait aller et venir sans avoir peur. Ils appréciaient cette autonomie et la facilité des transports en commun. Dorénavant, ils devront se faire accompagner par un adulte qui a son permis ou attendre un bus plus longtemps!

Valérie & « Familie » prolongeront leur expérience allemande

Tout d’abord, Valérie s’est finalement inscrite sur Facebook pour garder le contact. Nous allons tout de suite l’inviter donc sur la page de notre blog.

Pour revenir en douceur et garder le bénéfice des efforts fournis ces trois dernières années, Valérie a aussi recruté un jeune homme allemand comme au pair pour s’occuper de ses fils et de son jardin! Elle l’a recruté sur aupairworld.

Alles Gute Valérie!!!

Camille, La Fine Bouche

Camille, La Fine Bouche

5 réflexions sur “Bis Bald Valérie!

  1. Pingback: S’expatrier avec succès pour un an à Düsseldorf ! Kwaheri* Elisabeth! | Düsseldorf: le petit pari des 2 Camille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s