Savoir recevoir à l’allemande… chez soi

gl-content-0504-glaeser-guide-das-richtige-glasPas plus tard que cette semaine, l’une de nos globe trotteuses (avec quelques expatriations derrière elle) me demande un rapide briefing sur les us et coutumes du dîner à l’allemande…. Elle prévoit de recevoir des relations professionnelles Düsseldorfoises de son cher et tendre.

Je me dis chic alors, voilà un nouveau domaine de progression! A Düsseldorf vit comme les Düsseldorfois!


Mes recherches furent difficiles, il y a TRÈS peu d’articles ou de sites internet sur l’art de recevoir en Allemagne. Voici une compilation de mes expériences et de mes rares lectures.

L’horaire

Le point de départ de tout est L’HEURE! Les invitations se font tôt: à 19H ou à 19h30, parfois à 20h, voire bien plus tôt!! En arrivant à Düsseldorf, j’avais proposé de faire un dîner « fête des voisins » (concept très français!) pour faire connaissance avec les habitants des maisons qui nous entourent. Mes voisins avaient proposé 17H… Nous nous étions mis d’accord sur 18H! Il faut avoir de l’appétit à cette heure là!

La ponctualité

On oublie vite l’habitude du quart d’heure de politesse! Ici, on arrive A L’HEURE. Ma cuisine dispose d’une très grande fenêtre sur la rue, qui transforme la pièce en point d’observation. Mes invités allemands arrivent toujours 5 minutes avant l’heure et attendent sur le trottoir ou dans leur voiture. Au début, mes filles les guettaient et dès qu’elles les apercevaient, elles se ruaient sur la porte d’entrée pour leur ouvrir. Tout le monde était dans l’embarras… les invités en avance = pas à l’heure et moi, les cheveux mouillés dans ma salle de bain!

Les fleurs

Si l’on vous offre des fleurs, elles vous seront remises SANS EMBALLAGE CADEAU, prêtes à être mises dans un vase. On retrouve le côté pratique des allemands.

L’apéritif

On commence par un rapide apéritif, plutôt un verre de Sekt (mousseux) ou de champagne (gardons ce qu’il y a de meilleur). On ne grignote pas de petits canapés ou de petites cochonneries délicieuses… Cet apéritif est plutôt pris debout, en attendant que tous les convives arrivent. On trinque en se regardant DANS LES YEUX, « zum Wohl! ».

Le discours

Lors d’occasions telles qu’un anniversaire, un baptême…, il est d’usage qu’un des convives et / ou l’hôte prononce un discours. Je ne m’étais jamais rendue compte que celui-ci répond aussi à un code. Il ne doit par exemple pas dépasser 15 minutes. Pas de risque d’être assommé de nombreux discours qui n’en finissent pas! Il est aussi courant de revoir le texte au préalable avec la personne « célébrée ». Cela évite certains faux pas! Certains mariages français pourraient s’en inspirer!

A table

Les couverts sont disposés dans le même ordre qu’en France. En revanche, les dents des FOURCHETTES sont dressés vers le haut.

Les VERRES sont placés légèrement A DROITE de l’assiette.

Une fois que chacun sera servi, la maîtresse de maison prononcera son « Guten Appetit » et chacun pourra commencer à se restaurer… Ne le sachant pas, je me suis parfois retrouvée à manger seule sous l’oeil critique des convives!

Il en est de même pour le vin… La personne qui reçoit porte un rapide toast et on peut alors oser porter son verre à la bouche!

La salade

Si vous opter pour une salade, elle sera servie EN ENTRÉE. Lors des premiers repas chez mes parents, mon futur mari pensait que ma pauvre mère perdait la tête… La salade arrivait toujours après le plat principal!

L’eau

Vous n’oublierez pas de vous procurer de l’eau GAZEUSE. Mon faux pas habituel, je l’oublie presque à chaque fois!

Le café

On reste souvent à table à la fin des repas. Je n’ai rien trouvé sur le sujet, mais j’ai remarqué que l’on ne passe pas au salon une fois le repas terminé. Le café servi ou proposé annonce la fin de la soirée. Le digestif signifie qu’il est vraiment tant de prendre congé!

Je serais ravie que nos lecteurs allemands ou les Francais qui sont là depuis longtemps complètent ce billet de « blog düsseldorfois ».

Camille, La Fine Bouche

Camille, La Fine Bouche

12 réflexions sur “Savoir recevoir à l’allemande… chez soi

  1. Notre première invitation chez des allemands eu lieu un dimanche après-midi. La ponctualité étant de rigueur et le fameux quart d’heure français passant ici pour de l’impolitesse, nous sonnions chez eux à 17 heure pile. Les enfants s’étaient réveillés tard de la sieste et pensaient goûter chez nos amis. Mais en arrivant, oh surprise, il ne s’agissait pas d’un goûter. C’était l’heure …du dîner !

    Aimé par 1 personne

  2. Comme Flo Bretzel ou presque, première invitation (et unique?) un dimanche à 15h00. Nous avons d’abord goûter des gaufres. et nous avons fini à 18h00 au restau d’à coté. c’était très sympa ceci-dit 🙂

    J'aime

  3. PS : je suis d’accord pour la salade et l’eau, 2 choses très différentes par rapport aux habitudes françaises ! Mon copain me force à manger la salade en premier maintenant…^^ Par contre l’eau gazeuse…je ne m’y fais toujours pas, et je pense que j’oublierai aussi facilement d’en acheter si je devais inviter des Allemands…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s